S'incrire            Mot de passe oublié

Impact+ carré

E-Cosmeto Veille

Agenda des évènements

formulaire Adhésion

Contacter un fournisseur

Annuaire des membres OK

Innover en cosmétique

Inscription newsletter

Offres d’emploi

Cosmetic 360

Annuaire formations 2018


Accueil > Actualité > Développement durable

Développement durable Charte pour une Cosmetic Valley éco-responsable

http://www.cosmetic-valley.com//media/actualites/000000-Visuel-Communiquy-de-presse.jpg

Charte pour une Cosmetic Valley éco-responsable

Publié le : 10-07-2012


SCA Packaging Nicollet reçoit  4 pivoines !

Première société, membre de la Cosmetic Valley, à atteindre ce niveau d’excellence, la société SCA Packaging  Nicollet (Emballages imprimés en papiers légers),  implantée à Toury en Eure-et-Loir, a reçu  quatre pivoines lors de l’Assemblée générale de la Cosmetic Valley du 28 juin 2012.

 

Quatre autres entreprises ont été distinguées :

ABO COSMETIQUES et CEGEDIS (Conditionnement de parfums et cosmétiques)  qui obtiennent leur 3ème pivoine.

ALBEA PACKAGING (Packaging) et POCHET ET VERRERIE DU COURVAL (Flaconnage) qui confirment leur 3ème pivoine !

 

Premier centre mondial de ressources en parfumerie-cosmétique,  la Cosmetic Valley s’est  mobilisée dès 2010  en faveur du développement durable avec le lancement de sa charte « Pour une Cosmetic Valley Eco-responsable ». Pour la première fois, les membres d’un pôle de compétitivité (grandes entreprises, PME, laboratoires de recherche, organismes de formation) s’engageaient dans une démarche collective d’amélioration continue des résultats environnementaux et sociétaux, avec le soutien des collectivités territoriales. Objectif : assurer la qualité et la sécurité des produits et des services dans le respect des hommes et de la planète … La charte «Pour une Cosmetic Valley éco-responsable» se matérialise par  l’attribution de 1, 2, 3 ou 4 pivoines selon le niveau d’importance des actions engagées. (la pivoine est l’emblème de la Cosmetic Valley !). Une cinquantaine de membres de la Cosmetic Valley ont signé la charte à ce jour.

 

 

AUDIT 2012 (réalisé par le cabinet AB CERTIFICATION)

 

SCA PACKAGING NICOLLET, Toury (28/Eure-et-Loir) : Emballage

Obtient 4 Pivoines, soit le plus haut niveau de la charte !

 

 

POINTS FORTS DE L’ENTREPRISE 

  • Une maîtrise de la production se traduisant par une capacité de transmission du savoir et du savoir-faire en tant que Centre de formation agréé (site de Rochechouart).
  • Un nouvel outil informatique de veille documentaire et réglementaire performant.
  • Une planification à plusieurs niveaux : le Plan de Management Environnemental (PME) planifie l’ensemble des actions liées à l’Environnement.
  • De nombreux audits, externes comme internes, maintenant tout au long de l’année une certaine forme de « pression » productive. Respect des multiples exigences des normes et des labels.
  • 9 audits réalisés par les clients depuis le début de l’année  contribuant à conforter la perception du niveau de satisfaction client.
  • Des acquis certains en ce qui concerne les certifications déjà obtenues (ISO 9001-14001-FSC –Imprim’vert) et des efforts en continu pour le maintien de ces certifications.
  • Une expérience certaine du métier du personnel encadrant et une longévité au sein de l’entreprise.
  • Le souci du bien-être assuré à tous, et en particulier pour le personnel exposé: prothèses bouchons oreilles moulées, suivi médical rapproché, enquêtes sur les postes de travail et observations régulières des comportements (faits et gestes) durant le travail (programme LEAN).
  • Aires insonorisées de pauses/restauration légère près des ateliers en usine.
  • Réfectoire aménagé sur place avec vue sur des espaces verts.
  • Bureaux spacieux et baies vitrées.
  • De nombreuses initiatives originales impactant l’environnement comme celle d’Ariane (optimisation du rangement et réduction du nombre de cartons)  ou encore le White Box dont les démonstrations «en live » s/ I-Pad ou autre du calcul automatisé de l’empreinte carbone etc.
  • De nombreuses actions d’intérêt social à double effet (social/environnemental) touchant la collectivité et le voisinage dans la zone industrielle de Toury : ouverture des locaux aux visites « classes découvertes » des écoles, réunions d’information sur des bonnes pratiques en partenariat avec la CIC de la région, politique de recrutement de stagiaires , proposition de prendre en charge la gestion des déchets papiers du voisinage.
  • De fréquentes réunions d’information et des moyens de communication interne et externe multiples (internet, intranet, affichages des résultats des indicateurs, bulletin d’infos mensuel.
  • Des comités de pilotage « Développement Durable » et « Hygiène ».
  • Une évolution positive des résultats de suivi des indicateurs dans l’ensemble des domaines par rapport aux années précédentes.
  • Des achats responsables des matières premières.

 

 

 

ABO COSMETIQUES, Gellainville (28/Eure-et-Loir) - Conditionnement de produits cosmétiques et de parfums - Passe de 2 à 3 Pivoines

Initiatives

L’entreprise souhaitait implanter une espèce protégée de chêne  sur la carrière de Guerville. Après contact avec le  conservatoire du Muséum d'histoire naturelle, il a été proposé de laisser en friche la zone avant d’obtenir une autorisation d'implantation du sysimbrium couché » . En attendant, l'entreprise a pris l'initiative d'installer des pots et arbustes sur les voies d'accès de l'entreprise. L'entreprise avait initié un projet de certification ECOCERT concernant les fabrications BIO. ABO-COSMETIQUES a été certifiée, selon ce référentiel, en 2012. Afin d'obtenir cette licence, elle a  pris l'initiative de n'utiliser que des produits de nettoyage agréés par ECOCERT.  Elle a également pris l'initiative de réaliser un diagnostic énergétique et d'étudier la mise en place d'équipements soumis à certificat CEE (Certificat d'Economie d'Energie). Le but étant de revendre des KWH CUMAC. Pour l’année qui vient, l’entreprise va calculer ses émissions CO2 relatives au transport.

 

CEGEDIS, Gellainville (28/Eure-et-Loir) - Conditionnement de produits cosmétiques et de parfums

Passe de 2 à 3 Pivoines

Initiatives

Depuis mi-2011, mise en place du tri des déchets papier dans les bureaux, de bac de rétention afin de contenir les fuites de cubitenaires et  réduire l’usage de papier absorbant (mise en place prévue en 2013). Projet  en 2012-2013, de mise en place d’équipements informatiques additionnels afin de réduire la production de déchets papier de production (gestion de production par écrans tactiles). Projet de  mise en place de bac de rétention sous les cuves de l’atelier de stockage. L’entreprise travaille actuellement sur le développement de la polyvalence aux postes de travail. Ces actions sont programmées dans le plan d’action de l’entreprise, elles se composent : d’un livret d’accueil au poste, d’une fiche d’évaluation de formation/fiche de parcours initiatique, d’une fiche d’attestation de formation initiale, d’un tableau de polyvalence; des formations sont prévues.

 

ALBEA PACKAGING, Plouhinec 56/Morbihan – Packaging : Confirme ses 3 Pivoines

Initiatives

Remplacement de robinets à jet continu par robinets à coupure automatique - Réduction des fréquences d’essais du système d’extinction automatique incendie sprinklage en accord avec les assureurs Groupe. Réduction des consommations d’eau (3873 m3 économisés entre 2007 et 2011). Désherbage mécanique et non plus chimique pour l’entretien des espaces verts. Mise en place d’une stratégie d’éco-design axée sur la réduction des poids des produits, l’utilisation de matières recyclées et/ou d’origine renouvelable. 

Mise  en place d’une charte Achats Responsables en 2011 avec évaluation des fournisseurs clefs sur leur performance sociale et environnementale. Baisse constante des accidents de travail sur site.

En 2011, campagne de chasse aux fuites d'air.

 

POCHET ET VERRERIE DU COURVAL, Blangy sur Bresle(Seine Maritime/76) - Flaconnage

Confirme ses 3 Pivoines

Initiatives

Mise en place en 2012 d’un groupe de travail sur les économies d’énergie – Communication sur des actions d’économie au quotidien. Mise en place de purgeurs automatiques sur le circuit air comprimé. Communication sur les bons gestes au quotidien, panneaux d’affichage de chaque service pour informer des enjeux de l’entreprise et des efforts réalisés. Investissement en 2012 dans une installation de refroidissement d’eau pour améliorer son recyclage. Eau : Optimisation d’échanges thermiques pour le refroidissement. Mise en place du tri du papier, avec 8 tonnes collectées en 6 mois. Recyclage des Déchets Industriels Banaux 80 % en 2011, avec objectif de 85 % en 2020. Augmentation du compactage des cartons et plastiques pour limiter les transports : nouvelle presse en 2011 : 20 camions évités par an. A venir en 2012 : semaine du co-voiturage et optimisation des transports de Groisil. Travail avec les clients pour évaluer  l’impact environnemental des flacons. Travail sur les procédés de sablage, laquage, application d’émail ou encre. Travail pour réduire l’impact de l’emballage (épaisseur). Mise en place d’une charte achat en interne avec  grille d’évaluation des fournisseurs. 

  

La charte pour une Cosmetic Valley éco-responsable

 

Une plus-value pour le « made in France »

Vitrine du Luxe français, porte-drapeau de l’excellence « made in France »,  la Cosmetic Valley travaille en à renforcer la visibilité internationale des PME  du pôle de compétitivité pour leur permettre de mieux se positionner sur les marchés d’exportation. Le label « made in France » est à cet égard un formidable drapeau que la Cosmetic Valley souhaite déployer toujours plus haut  sur l’ensemble des salons et des  congrès. Il est toutefois essentiel aujourd’hui que le développement durable figure parmi les valeurs fortes  véhiculées dans l’affichage du « Made in France ». La charte « Pour une Cosmetic Valley éco-responsable » répond à cet objectif en affichant  la  plus- value de l’offre française et l’image d’une France innovante et dynamique tournée vers le futur

Une démarche collective et évolutive

Le territoire de la  Cosmetic Valley compte  6 universités et 550 entreprises, dont 80% de PME/PMI, intervenant dans tous les secteurs d’activité de la filière parfumerie-cosmétique : matières premières, recherche&développement, formulation, fabrication, packaging, logistique,…. La plupart d’entre elles ont déjà, à titre individuel, pris des initiatives en matière de développement durable : normes ISO 14001, certifications Ecocert, … . La Cosmetic Valley a donc décidé de ne pas ajouter de label supplémentaire ou de nouvelle certification qui complexifie l’existant mais de proposer à ses membres de s’engager dans une démarche collective, pragmatique et évolutive.

Environnement, relations sociétales et management

La  charte « Pour une Cosmetic Valley éco-responsable» est proposée aux membres de la Cosmetic Valley (entreprises, laboratoires de recherche, organismes de formation) et aux  collectivités territoriales qui soutiennent le  pôle de compétitivité. Les candidatures se font par site d’activité. Toutes les activités peuvent être candidates : production, R&D, transport, centre de formation, services, …

 

La Charte est décomposée en deux volets. Le premier concerne l’environnement (énergie, eau, déchets, etc.), l’offre (matières entrantes/produits et/ou services, achats, etc.) et les relations sociétales. Le second volet concerne les domaines transversaux tels que les systèmes de management des organisations (Information/sensibilisation, lutte contre les Gaz à Effet de Serre, etc.). Pour chaque volet, il est demandé de renseigner des indicateurs de performance et de présenter les initiatives mises en place pour  diminuer les impacts des activités de l’organisation sur son environnement et de mieux intégrer son activité au sein des communautés environnantes. La Charte contient 28 indicateurs pour le premier volet et 6 indicateurs pour le second.

 

 

 

Un, deux, trois, quatre pivoines

Quatre niveaux de performance matérialisés par l’attribution de pivoines  (emblème de la Cosmetic Valley) et correspondant à une progression en matière d’éco-responsabilité sont prévus dans la charte. Une pivoine d’Or pourra être attribué à l’unité candidate ayant réalisé des performances exceptionnelles.

Le niveau « Première Pivoine » est un engagement de la part de la société à déposer un dossier de candidature dans l’année qui suit afin de participer à la démarche d’attribution des niveaux supérieurs de performance.

 

Pour le niveau « Deux Pivoines », il est demandé de :

Mettre en place au minimum 5 indicateurs et  3 initiatives pour le premier volet ; 2 indicateurs et 2 initiatives pour le second volet.

Pour le niveau « Trois Pivoines » :

Mettre en place au minimum 13 indicateurs et 6 initiatives pour le volet un ; 4 indicateurs et 3 initiatives pour le volet 2.

Pour le niveau « Quatre Pivoines :

Mettre en place au minimum 22 indicateurs et 13 initiatives pour le volet un ;   5 indicateurs et 6 initiatives pour le volet 2.

 

L’attribution des pivoines est  effectuée par le cabinet d’audit AB Certification (Paris).

 

 

Régions Centre, Haute-Normandie et Ile-de France

LA COSMETIC VALLEY, EN BREF

Premier centre mondial en parfumerie-cosmétique

www.cosmetic-valley.com

Plus d’un produit de cosmétique sur dix vendu actuellement dans le monde  a été produit au sein de la Cosmetic Valley qui est aujourd’hui le premier centre mondial de ressources en parfumerie-cosmétique. Ce « cluster » français rassemble près de 600 entreprises de la filière Beauté et sept grandes universités françaises. Il constitue un réservoir exceptionnel  de savoir-faire  dans les différents métiers de la parfumerie-cosmétique : ingrédients et matières premières, recherche et formulation, injection plastique, packaging, tests, PLV, conditionnement, logistique. 520 millions d’euros ont été investis sur les territoires depuis la création de la Cosmetic Valley. Plus de 60 entreprises du réseau, dont de très nombreuses PME, ont bénéficié de ces investissements et 7 500 emplois ont été créés depuis 1994.

Président : Marc-Antoine Jamet (LVMH)

Vice-présidents délégués: Patrick Beau (Spincontrol), Christian Combeau (Puig France),  Daniel Guillermin (Shiseido International France), Youssoufi Touré (Université d’Orléans), Loïc Vaillant (Université François Rabelais de Tours).

Directeur général : Jean-Luc Ansel

 

Les chiffres-clé de la Cosmetic Valley (Juin  2012)

  • 550 entreprises dont 80 % de PME et une quinzaine de grandes marques du Luxe*,
  • 7 universités : Orléans, Rouen, Tours/François Rabelais, Versailles/Saint Quentin-en-Yvelines, Le Havre, Cergy-Pontoise, Paris XIII. Des organismes de recherche de renom : CNRS, INRA, BRGM
  • 60  000 emplois
  • 18 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit plus de 50% du chiffre d’affaires global de l’industrie française de la Beauté,
  • 200 laboratoires de recherche publics, 8 000 chercheurs,
  • 136 cursus de formation,
  • 84 projets de recherche collaboratifs labellisés (150 millions d’euros).

 

*Guerlain et Dior (LVMH), Shiseido, Hermès, Nina Ricci et Paco Rabanne (Groupe Puig), Lolita Lempicka (Pacific Création),Calvin Klein et  Jennifer Lopez (Coty Prestige), Gemey-Maybelline et Yves Saint Laurent Beauté  (L’OREAL), Clarins, Caudalie, Chanel ; multinationales implantées en France : Unilever, Procter&Gamble , Reckitt Benckiser. Johnson&Johnson (Roc, Neutrogena).





Cosmectic Valley version mobile

news

news


BW Confidential